novembre 10, 2020

Qu’est ce que le SEO ? Le guide ultime pour bien débuter

Temps de lecture 31 min
Le grand guide du SEO

Le SEO vous permettra de rendre votre site visible sur Google et d’attirer de nouveaux clients. Découvrez comment vous assurer que vos clients trouveront vos contenus.

Que vous soyez une entreprise, une ONG, un blogueur, un freelance : tant que vous êtes présent sur internet, les internautes doivent pouvoir vous trouver sur Google (ou autres moteurs de recherche).

On pourrait penser qu’il suffit de créer un site web et que celui sera facilement trouvable sur Google. Ce n’est malheureusement pas le cas.

Même si Google indexe votre site, celui ne sera retrouvera pas automatiquement dans les premières pages. Et un site qui est sur la cinquième page de Google, c’est un site qui n’existe pas !

👉 Dans ce guide, nous vous expliquons comment optimiser votre site pour qu’il soit visible dans les résultats des moteurs de recherche et se place en bonne position.

Le SEO : une définition

Concrètement, si vous avez un site web (un site e-commerce, un blog, etc.), vous voulez que les internautes puisse le trouver. Et comment trouver quelque chose sur internet autrement qu’avec Google, Bing, Qwant et autres ?

La plupart de vos clients potentiels ne connaissent pas encore votre marque. Ils trouveront donc votre site en faisant des recherches génériques. C’est pour cela que vous devez optimiser votre contenu pour pouvoir répondre à leurs requêtes.

Pour cela, il faut comprendre ce que recherchent les internautes que vous visez. Si, par exemple, vous vendez des pantoufles faites main, vous voulez que des internautes tombent sur votre shop lorsqu’ils recherchent « meilleures pantoufles pour l’hiver », « comparatifs chaussons femme » et ainsi de suite.

Vous le comprendrez dans cet article : le SEO n’est pas seulement une discipline technique – c’est aussi un état d’esprit. Une façon de comprendre ce que représente votre marque et comment elle peut répondre aux besoins de vos clients potentiels.

Bon à savoir : quand on parle de SEO on parle de résultats organiques, c’est-à-dire sélectionnés par les moteurs de recherche pour leur pertinence. Il est aussi possible de payer pour placer des annonces en haut des résultats de Google et consorts. Dans ce cas, on parlera de SEA – Search Engine Advertising.

L’histoire du SEO

Alors le SEO… d’où ça vient ?

L'histoire du SEO

L’histoire du SEO est longue et complexe. Elle peut être retracée au début des années 1990 et aux premiers sites web. Avec ceux-ci est né un besoin de les catégoriser.

Mais ce n’est que vers la fin des années 1990 et l’invention des moteurs de recherche modernes (et surtout Google en 1998) que le SEO est réellement devenu une pratique professionnalisée.

À partir de là, on peut en gros distinguer trois périodes dans l’histoire du SEO :

  • La préhistoire « Black Hat » : au début, le SEO est plus ou moins une pratique pirate. Tous les coups sont permis. Les marketeurs de l’époque ont une tendance à bourrer leurs pages de mots-clés, à produire des liens en masse depuis des pages de mauvaises qualité « spammy », à dupliquer du contenu à outrance… tout ça pour être plus visible dans les résultats Google.

  • 2003 et les premières pénalités : avec sa mise à jour Florida, Google pénalise pour la première fois les pratiques limites comme le bourrage de mots-clés, qui contribuent à un web de plus en plus chaotique et inhumain. Dans les années suivantes, Google lance de nombreuses innovations qui ont contribué au SEO d’aujourd’hui, comme la recherche personnalisée ou des outils de type Google Analytics permettant aux marketeurs d’affiner leurs analyses.

  • La révolution « White Hat » : au plus tard à partir de 2011 et sa mise à jour Panda 1.0, la main mise de Google sur le SEO force les marketeurs a développer du contenu de qualité, écrit pour des humains et non pas pour des algorithmes.

Aujourd’hui, cette vision « humaine » du SEO continue.

Il ne s’agit plus de produire du contenu impersonnel en masse, bourré de mot-clés indigestes : une entreprise doit proposer sur son site du contenu de qualité, apportant réellement de la plus-value aux internautes.

Les avantages du SEO pour votre business

Pourquoi passer du temps à travailler votre SEO ?

De nos jours, aucun business en ligne ne peut se passer du SEO et cela pour différentes raisons :

  • Le SEO permet de rendre votre marque visible : si l’on ne vous trouve pas sur Google ou autre, personne ne saura que vous existez.

  • Le SEO permet d’augmenter votre trafic : plus votre site sera placé en haut des résultats de recherche, plus nombreux seront les prospects qui visiteront votre site (et donc vos conversions).

  • Le SEO est durable : s’il représente une charge de travail importante au départ, une fois que votre site sera bien placé dans les résultats des moteurs de recherche, il continuera à attirer du trafic « gratuitement » (là où vous devrez payer à nouveau pour chaque annonce SEA)

  • Le SEO est peu coûteux : il n’est pas gratuit puisqu’il vous demandera une certaine quantité d’efforts et de temps, mais c’est une technique marketing beaucoup moins chère que d’autres (SEA, publicité sur les réseaux sociaux, etc.)

  • Le SEO est important pour le business local : il permettra à des internautes qui habitent près de chez vous de trouver votre adresse, vos horaires d’ouverture, etc.

Dernier point très important, le SEO permet de produire un contenu de haute qualité. En effet, faire du SEO, c’est créer du contenu bien organisé, bien lisible, simple à naviguer.

Il s’agit donc aussi de travailler la qualité d’ensemble de l’expérience client sur votre site !

Pour quels moteurs de recherche optimiser ?

La réponse est : Google, Google… mais pas que.

Cela ne sera une surprise pour personne que Google est le moteur de recherche le plus utilisé au monde.

Pour vous donner une petite idée, selon cette étude de Statcounter, à l’heure d’écriture de cet article, voilà la part de marché des principaux moteurs de recherche en France :

  • Google – 92,23 %
  • Bing – 4,1 %
  • Yahoo – 1,13 %
  • Ecosia – 0,99%
  • Qwant – 0,83 %

La tendance n’est pas différente au niveau international :

SEO - moteurs de recherche

Il évident que le SEO est synonyme de Google et que ce moteur de recherche devrait être votre priorité.

Cela dit, il peut être intéressant de travailler aussi votre optimisation pour d’autres moteurs de recherche comme Bing.

L’avantage est que les moteurs de recherche fonctionnent de manière très similaire : si vous avez un article optimisé pour Google, il sera presque automatiquement optimisé pour Bing !

Comprendre l’algorithme de Google

Dans le SEO, tout dépend de l’impénétrable algorithme de Google.

L’objectif de base de l’algorithme est de répondre de la manière la plus adaptée aux requêtes des internautes. Plus précisément, Google Search à trois fonctions :

  1. 🤖 Découvrir toutes les pages web existantes et les explorer grâce à des robots dits crawler qui passent d’une page à une autre en suivant des liens.
  2. 📑 Indexer le contenu de ces pages web (adresse, contenu, liens vers d’autres pages, etc.) afin de pouvoir proposer celles-ci dans les résultats du moteur de recherche.
  3. 🥇 Ranker ou classer ces pages de la plus à la moins pertinente.

Afin de figurer en bonne position sur une requête particulière, il faut donc que Google puisse trouver votre site et que son algorithme soit « d’avis » que votre contenu est suffisamment pertinent pour le faire remonter dans la liste des résultats.

À savoir que Google est TRÈS réticent à livrer des informations sur son algorithme. 🤐

Heureusement, des générations de spécialistes SEO ont amassé un vaste savoir, à force d’intuitions, de tests et d’expérimentations.

Nous savons donc que Google prend en compte un certain nombre de critères pour indéxer et classer votre site. Entre autres :

  • Le contenu textuel de votre site : les mots et leur position, qui sont ensuite comparés aux mots utilisés dans les requêtes des internautes.

  • Le nombre de liens pointant vers votre page, ainsi que l’autorité de ces pages (c’est à dire leur pertinence et leur importance sur le web – Wikipedia est par exemple une page à haute autorité).

  • La vitesse de chargement de votre page et plus largement son accessibilité – surtout sur mobile.

À l’aide de ces critères et de nombreux autres, nous pouvons donc commencer à définir une stratégie visant à optimiser le SEO de votre site.

Mais avant de vous proposer quelques bonnes pratiques, parlons un plus des liens, car il s’agit dans une large mesure, de la base de toute stratégie SEO.

Les différents types de liens en SEO

Nous l’avons expliqué plus haut, pour que les crawlers de Google trouvent votre site, ils doivent passer par des liens.

Mais il existe différents types de liens, qui n’ont pas la même valeur ni le même rôle pour votre SEO.

Les liens internes

Ces liens forment l’architecture de base de votre site.

SEO - liens

Il s’agit de liens qui mènent d’une page de votre site à une autre. Par exemple d’un de vos articles de blog à l’une de vos pages produit.

Ces liens sont aussi important pour les internautes qui visitent votre site que pour les robots de Google : ils vous permettent de relier vos pages entres-elles et de mettre en valeur vos pages les plus importantes.

Ainsi, si vous avez une page que vous voulez mettre en avant (par exemple votre page « Fonctionnalités »), créez des liens vers celle-ci depuis plusieurs autres pages afin que Google puisse comprendre son importance.

Mais rassurez-vous : pas la peine d’être un pro du SEO pour créer un maillage interne de qualité.

Pensez plutôt aux internautes qui vont visiter votre site. Organisez vos pages afin de leur proposer une expérience intuitive et logique… Google appréciera tout autant !

Vous n’avez pas encore de site web ? Découvrez comment facilement créer un site avec WordPress :

Les liens entrants

Ce sont des liens qui mènent depuis un autre site vers le vôtre.

Aussi appelé backlinks, ils sont au centre de toute bonne stratégie SEO. Plus vous aurez de liens pointant vers votre contenu, plus Google considérera que votre site est pertinent.

De même, plus l’autorité d’un site posant un lien vers le vôtre est important, plus vous en profiterez.

Dans le jargon SEO, on parlera de Link Juice (littéralement « jus de liens »). Il s’agit en gros de la puissance d’un lien : de la valeur du « jus » qui coule d’une page vers une autre.

Ainsi, si un site très connu – comme par exemple Le Monde – pose un lien vers vous, vous en profiterez plus que si ce lien est posé sur un petit blog inconnu.

La pertinence du site qui renvoie vers vous est aussi très important. Si vous avez un blog marketing, par exemple, vous gagnerez plus d’un lien venant du blog de Sendinblue que d’un lien venant d’une site qui n’a rien à voir avec votre thématique.

Vous le comprendrez plus bas, les liens entrants sont un peu le Graal du SEO 🏆 !

Les liens sortants

Il s’agit de liens que vous créez vers d’autres sites.

Ils sont moins importants que d’autres liens pour votre stratégie SEO et, en réalité, personne ne sait avec certitude quel impact ils ont sur votre positionnement dans les résultats de recherche.

Pourtant, aujourd’hui, la plupart des experts SEO pensent que liens sortants jouent un rôle, car ils indiquent un contenu de qualité relié organiquement au reste du web.

Un très bon exemple de liens sortants à utiliser sont les sources : par exemple un lien vers Wikipedia 😉 ou une étude que vous citez dans un article de blog.

NoFollow VS DoFollow

Pour finir, nous allons voir qu’il existe deux façons de marquer un lien.

Google fait la différence entre les liens :

  • DoFollow – ceux-ci indiquent aux 🤖du moteur de recherche qu’ils doivent suivre le lien et seront créés comme suit : <a href= »page.html »>Texte du lien</a>
  • NoFollow – ceux-ci indiquent aux 🤖 qu’ils ne doivent pas suivre le lien et seront créés comme cela : <a href= »page.html » rel= »nofollow »>Texte du lien</a>

Beaucoup a été débattu et écrit sur la valeur des liens NoFollow.

Pour le moment vous pouvez vous contenter de partir du principe que les liens DoFollow sont toujours préférables lorsque vous créez des backlinks, mais que les liens NoFollow peuvent malgré tout avoir un impact positif sur votre SEO.

Un mélange équilibré entre ces deux types de liens et donc à préférer !

Comment mettre en place votre stratégie SEO ?

Voyons maintenant comment lancer une stratégie SEO accessible aux débutants et aux petits budgets.

👇 C’est parti ! 👇

1 – La recherche de mots-clés

Les mots-clés sont le cœur de toute stratégie SEO.

Par « mots-clés » ont entend simplement un mot ou une phrase que l’internaute va saisir dans Google et qui va lui permettre de trouver votre site.

SEO - mots-clés Google

Afin que l’internaute puisse trouver votre site lorsqu’il saisit ces mots-clés, votre site doit être optimisé pour ceux-ci.

Les mots-clés ne sont pas qu’une série de requêtes, mais représentent l’essence même de votre rapport à votre audience cible.

En d’autres termes, comprendre pour quels mots-clés optimiser, c’est aussi comprendre qui sont vraiment vos prospects, quelle est l’identité de votre entreprise et comment elle peut répondre aux besoins de vos clients.

Pour cela, vous devez vous mettre dans la tête de vos clients et faire des recherches sur Google. Essayez aussi de comprendre la stratégie de vos concurrents pour pouvoir vous positionner par rapport à eux.

➡️ Un exemple pratique.

Admettons que vous vendez des bouquets de fleurs créés sur mesure et livrés à domicile, près de Lyon.

🔎 Saisissez « Fleur » dans Google et voilà ce que vous verrez :

Guide Seo - Keywords

La première chose qui saute au yeux, c’est que les résultats sont très différents : un article Wikipedia générique sur les fleurs, une collection de jolies images, un site e-commerce vendant des fleurs.

Ce type de résultats nous indique que Google ne sait pas trop quoi faire de la requête « fleur ».

Le terme est trop générique et pourrait correspondre à trop d’intentions différentes : en savoir plus sur les fleurs, en acheter, simplement trouver une belle image etc.

🔎 Recherchez maintenant « Fleur à domicile ». Vous tomberez sur ça :

Guide SEO - mots clés

Ici on voit que les résultats correspondent déjà beaucoup plus à votre service : il ne s’agit que d’entreprises livrant des fleurs.

🔎 Saisissez maintenant « Comment se faire livrer des bouquets de fleurs sur mesure sur Lyon », vous verrez ça :

Seo guide - fleurs

Cette fois-ci les recherches correspondent vraiment au service que vous voulez lancer.

Nous voyons qu’il existe en réalité deux types de mots-clés :

  • Les mots-clés « Short Tail » : il s’agit de mots-clés génériques comme « Fleur ». Ils attirent beaucoup de trafic, mais il est peu probable que vous parveniez à figurer dans les résultats, car la concurrence est extrêmement rude. De plus l’intention des internautes n’est pas claire : une grande partie des internautes recherchant « fleur » veulent simplement télécharger une image, lire un article informatif et non pas acheter des fleurs sur Lyon.

  • Les mots-clés « Long Tail » : il s’agit de phrases plus longues comme « Comment se faire livrer des bouquets de fleurs sur mesure sur Lyon ». Ils attirent beaucoup moins de trafic, mais du trafic beaucoup plus qualifié : quelqu’un qui fait cette recherche veut exactement trouver le type de produit que vous vendez.

Plus vos mots-clés seront longs et précis, moins ils apporteront de trafic, mais plus ce trafic sera qualifié et vous apportera des prospects de qualité.

Pour vous aider dans votre recherche de mots clés et voir le trafic que chacun génère, il existe de nombreux outils de qualité mais souvent payants, comme par exemple Ahrefs.

Si vous n’avez pas de budget pour cela, vous pouvez commencer par Ubersuggest, qui est gratuit.

SEO - Ubersuggest

Ici, vous pourrez saisir un mot clé, choisir le pays et vous aurez tout de suite accès au volume de recherche, son évolution dans le temps, ainsi qu’un score de « difficulté SEO » qui indiquera la concurrence – la difficulté à figurer en bonne position sur une requête particulière.

Plus bas, vous aurez aussi des idées de mots-clés similaires ainsi qu’un exemple de pages qui figurent en bonne position sur les mots-clés qui vous intéressent.

SEO - Ubersuggest - Mots-clés

À mesure de votre recherche, créez une liste avec des mots-clés pour lesquels vous voulez optimiser votre site.

2 – L’optimisation du contenu (SEO On-Page)

Découvrons maintenant comment adapter votre contenu pour qu’il soit optimisé sur les mots-clés qui vous intéressent.

Pour juger de la pertinence d’un site, Google aime avant tout trois choses :

  • Un contenu de qualité, bien fourni. Ne vous attendez pas à figurer sur les requêtes voulues si vous avez 3 pages produits avec 2 petites phrases rédigées à la va-vite.

  • Un contenu original. Rédigez toujours vos propres textes et n’allez pas copier des articles ou textes ailleurs sur le web.

  • Un contenu ciblé et pertinent. Ne rédigez pas des articles parlant de tout et de rien, concentrez-vous sur l’expertise que vous voulez apporter à vos clients et qui correspond à vos produits.

Prenons un exemple d’une stratégie d’optimisation de mots-clés efficace : la nôtre 😘

➡️ Un exemple pratique.

Si vous vous promenez sur notre site, vous verrez qu’il est composé de 2 majeures parties.

Le site « de base »

SEO Sendinblue

Ici, vous trouverez toutes les pages les plus importantes, comme nos pages Produits, une page Tarifs, une page À Propos, etc.

L’important ici, est d’avoir un site bien organisé avec des liens logiques d’une page à l’autre. Vous remarquerez aussi que le majorité des pages peuvent être atteintes en 1 clic grâce au menu d’en-tête.

Lorsque vous créez les pages de votre site, soyez clair, précis et succinct. Ici, ce n’est pas la peine de bourrer chaque page de mots-clés. Faites les figurer quelques fois, mais pas plus que nécessaire.

Le réel pouvoir SEO, le vrai « Link Juice », vient plutôt de la deuxième partie de notre site :

Le Blog

SEO Blog

Pour le SEO, un blog est presque incontournable.

Il permet de rédiger du contenu plus fourni et de placer plus de mots-clés qui seront ensuite indéxés par Google.

L’objectif d’un blog est de créer des articles de qualité répondant à une thématique précise qui soit intéressante pour vos prospects.

Non seulement cela peut vous permettre de travailler votre image de marque et d’établir une relation humaine avec vos clients, mais en plus cela vous permet de créer des liens vers les pages de votre site pour booster le SEO de celles-ci.

Lorsque vous rédigez un article de blog, veillez à :

  • Créer un contenu réellement pertinent et en rapport avec le mot-clé pour lequel vous voulez optimiser.

  • Ne pas sur-optimiser en plaçant votre mot-clé toutes les deux phrases. L’article doit être écrit avant tout pour un humain et non pas pour les robots de Google !

  • Bien structurer votre contenu en utilisant des balises H1, H2, H3, H4 pour définir vos titres et en aérant vos textes.

Les balises H1, H2, H3 sont des marqueurs HTML qui permettent de préciser la hiérarchie d’un article (H1 sera le titre principal, H2 le titre des chapitres, H3 des sous-chapitres, etc.).

Elles permettent à votre contenu d’être plus clair, mais surtout aux 🤖 Google de mieux comprendre votre contenu pour pouvoir l’indéxer.

➡️ Un exemple pratique.

Admettons que vous voulez écrire un article optimisé sur le mot-clé « Composer un bouquet de fleurs pour l’automne ».

Vous pourriez le structurer comme cela :

H1 (le titre de l’article) – Composer un bouquet de fleurs pour l’automne : nos meilleurs conseils

Un court texte d’intro expliquant le contenu de votre article et contenant le mot-clé (il est important que votre mot-clé principal figure une fois au début de l’article, de préférence dans la première phrase).

H2 – Couleurs de l’automne : lesquelles choisir ?

Un texte bien aéré et bien renseigné sur les couleurs de l’automne et leur signification. Peut-être avec un lien vers un site externe de qualité (par exemple Wikipedia ou une étude sur la théorie des couleurs)

H2 – Quelles fleurs adaptées pour la période ?

Un texte bien aéré et bien renseigné sur les différentes fleurs qui fleurissent en automne. N’hésitez pas à ajouter des images – les internautes aiment ça et Google tout autant.

N’oubliez pas de renseigner la balise Alt de vos images avec vos mots-clés.

H2 – Nos suggestions pour composer vos bouquets de fleurs pour l’automne

Ici vous pouvez lister différents bouquets que vous proposez à l’achat :

H3 – Le bouquet Chrysanthèmes Langoureuses

Une description de votre bouquet ainsi qu’un lien vers la page produit (où l’internaute pourra commander ce bouquet). Le lien sera de préférence sous forme de bouton pour être mis en valeur.

H3 – Le bouquet Douce Mélancolie

Une description de votre bouquet ainsi qu’un lien vers la page produit (où l’internaute pourra commander ce bouquet). N’hésitez pas ici – comme tout au long de l’article – d’ajouter votre mot-clé. Sans en abuser bien sûr.

H3 – Le bouquet Citrouille

Une description de votre bouquet ainsi qu’un lien vers la page produit (où l’internaute pourra commander ce bouquet).

Et voilà ! Maintenant il vous suffit de rédiger ce type d’article pour tous les mots-clés sur lesquels vous voulez optimiser votre site. Le SEO ne se fait pas en deux jours : c’est un travail régulier et de longue haleine !

Pour aller plus loin – découvrez ce qu’il faut savoir pour créer un blog pour optimiser votre SEO :

3 – Le SEO technique (technical SEO)

Le SEO technique est surtout pensé pour favoriser la catégorisation de vos contenus par les robots de Google.

Il s’agit d’un (très) vaste sujet et une série de mesures que l’on laissera en général à des développeurs professionnels.

Mais pas de panique. Si vous n’êtes pas un pro de l’informatique et n’avez pas de développeur dans votre équipe, il y a tout de même un certain nombre de bonnes pratiques que vous pouvez mettre en place :

  • 📱 Pensez « mobile first » : Google favorise les site web optimisés pour l’affichage sur mobile. Il faut donc obligatoirement que votre site soit en responsive design. Heureusement, de nos jours, ce n’est plus très compliqué. Si vous utilisez un CMS comme WordPress, par exemple, vous aurez accès à de nombreux thèmes déjà optimisés – sans rien avoir à programmer.

  • 💨 Optimisez la vitesse de votre site : la vitesse de chargement est un autre critère crucial pour les robots de Google. Il faut donc faire en sorte que votre page charge vite. En général, le problème vient d’images trop grandes. Essayez donc de réduire la taille de vos images en les compressant. Des CMS comme WordPress proposent des plug-ins qui font le travail pour vous automatiquement.

  • 🦢 Assurez-vous que chaque page est unique : les robots Google détestent la confusion, évitez donc à tout prix de dupliquer des pages ou d’avoir des pages trop similaires. Chaque page devrait avoir son objectif et son contenu propre.

Il a beaucoup plus à dire sur le sujet, mais si vous appliquez les conseils ci-dessus, vous serez déjà sur la bonne voie !

4 – La création de liens entrants (Link Building)

Sans liens, pas d’internet : le link building est indispensable pour toute stratégie SEO.

Nous l’avons déjà expliqué plus haut, il existe plusieurs types de liens. Ici, ceux qui nous intéressent sont les liens entrants ou backlinks.

Google adore les backlinks, car ils indiquent à ses 🤖 la pertinence d’un site. Plus un site reçoit de liens, plus il est considéré comme un site de qualité et sera placé en bonne position dans les résultats de recherche.

Une fois de plus, il vous suffit de penser à Wikipedia qui est en première position sur un très grand nombre de requêtes : c’est aussi grâce au nombre incroyable d’autres sites qui renvoient vers des articles de l’encyclopédie.

Avant de mettre en place votre stratégie de génération de liens entrants, veuillez noter deux points :

  • Évitez à tout prix les mauvaises sources de liens. Si Google aime les liens, ils détestent ceux qui viennent de site de mauvaise qualité (ou spammy). Ne cherchez donc pas à placer des liens à tout prix. Préférez toujours la qualité à la quantité !

  • Préférez les liens organiques. Google préfère les liens créés sans intention commerciale, c’est-à-dire lorsqu’un site renvoi vers un autre car il considère son contenu honnêtement pertinent. Plus vous aurez de liens organiques, plus efficace sera votre stratégie SEO.

Voyons maintenant trois exemples concrets de stratégies de génération de liens que vous pouvez mettre en place :

Stratégie 1 – Créez du contenu facile à partager

Pour générer des liens organiques, il faut que des gens soient intéressés par votre contenu.

La chose la plus importante est donc d’avoir un blog de qualité. Ne rédigez pas que des articles pensés pour les robots Google – écrivez pour votre audience et essayez d’apporter des informations réellement intéressantes.

Essayez aussi de varier les formats : rédigez des e-books, des livres blancs, des infographies, etc.

SEO e-book

L’avantage de ce type de formats est qu’ils vont être beaucoup plus partagés sur les réseaux sociaux.

Cela est surtout vrai pour les infographies, car le contenu visuel plaît énormément sur Twitter, Facebook et consorts.

Assurez-vous donc aussi d’avoir un profil sur les réseaux sociaux. C’est un très bon moyen de partager vos articles de blog et de créer une communauté autour de votre marque.

Stratégie 2 – Envisagez le Guest Blogging

Le guest blogging est basé sur un principe de réciprocité : un blogueur invite un expert pour rédiger du contenu sur son blog, en échange celui-ci profite de la visibilité de ce blog.

Dans votre cas, cela veut dire trouver un blog qui traite d’une problématique similaire à la vôtre et proposer d’y rédiger un article en échange d’un lien vers votre site.

SEO - Guest blogging

Pour trouver des blogs externes sur lesquels publier votre contenu, il vous faudra commencer par faire un travail de recherche.

Explorez différents blogs qui traitent d’une problématique similaire à la vôtre.

Certains blogs proposent ouvertement des partenariats de ce type. Mais même si ce n’est pas le cas, vous pouvez toujours essayer de les contacter.

Afin d’être efficace, proposez dans votre email une idée précise d’article. Vous pouvez aussi envoyer quelques exemples d’articles que vous avez rédigé sur votre blog, pour prouver la qualité de votre travail.

Une fois que quelqu’un aura montré de l’intérêt pour votre offre, négociez le placement d’un lien dans l’article – si possible un lien DoFollow.

Stratégie 3 – Remplacez du contenu existant par le vôtre

Voici une stratégie qui peut vous permettre très efficacement de générer des liens gratuits et de qualité.

Le principe est simple, il s’agit de remplacer du contenu existants sur d’autres sites par le vôtre.

Beaucoup de sites ont des articles contenant un grand nombre de liens. Mais parfois ces liens renvoient vers des sites qui n’existent plus, vers des entreprises qui ne sont plus sur le marché, sur du contenu daté, etc.

Passez donc un peu de temps à explorer les blogs qui traitent d’une problématique similaire à la vôtre et cherchez des liens que vous pouvez actualiser. Ensuite contactez le responsable du site et proposez-lui votre contenu 📧.

👉 Exemple : sur un blog spécialisé dans les fleurs, vous trouvez un lien vers une entreprise proposant la livraison de fleurs à domicile. Mais depuis, cette entreprise a fermé. Contactez le blog et expliquez au responsable que vous proposez exactement ce type de produit et que votre entreprise est active.

Dans certain cas, vous pouvez même proposer votre contenu si le lien mène vers une source toujours existante.

👉Exemple : sur un blog spécialisé dans les fleurs vous trouvez un lien vers un grand guide sur la composition des bouquets d’automne. Rédigez un guide similaire, mais 2 fois plus long et plus qualitatif. Ensuite proposez votre contenu en expliquant qu’il est de meilleur qualité que la ressource existante.

5. Le référencement local

Pour finir parlons un peu du référencement local.

En optimisant votre site pour les recherches géolocalisées, les internautes qui habitent près de votre entreprise trouveront plus facilement celle-ci.

SEO - référencement local

Fondamentalement, le référencement local implique deux choses :

  • Optimiser pour des mots-clés « locaux » : utilisez donc souvent des mots comme le nom de la ville, le nom de la rue (livraison de fleurs sur Lyon, fleuriste Rue de la République etc.)

  • Paramétrer Google My Business : il s’agit d’un outil gratuit qui va vous permettre de gérer votre présence local sur Google. Google My Business est gratuit. Il vous suffira d’y renseigner toutes les informations relatives à votre entreprise (et en particulier votre adresse).

👏 En ajoutant des mots clés « locaux » et en renseignant votre profile Google My Business, vous serez en bonne place pour le référencement sur les recherches géolocalisées !

Il va de soi qu’il ne sert à rien d’optimiser pour le référencement local si vous proposez un produit qui ne l’est pas (de type logiciel SaaS sans point de vente).

Vous voulez plus de conseils pour booster votre entreprise ? Découvrez notre grand guide sur le marketing digital :

Prêt à devenir un Bouddha du marketing ?

Supprimez le stress de votre journée de travail grâce à une solution adaptée à vos besoins.

Lancez-vous. C’est gratuit !