SendinBlue Blog

Choisissez une catégorie :

Comment tester sa newsletter avant de lancer votre campagne emailing ?

Il est très surprenant de constater que des recherches sur le test de newsletter conduit quasi-uniquement à des outils qui concernent la lisibilité d’une Newsletter écrite en HTML & CSS sur les principaux clients de messagerie. Faire ce test est nécessaire, mais ce n’est pas le seul à effectuer !

Nous avons donc décidé de vous fournir une liste des principales étapes à effectuer lors de l’envoi de votre Newsletter.

Testez la délivrabilité de vos emailings avec Mail-Tester

La délivrabilité est désormais la problématique majeure de l’email marketing. Pour que vos emails ne se retrouvent pas condamnés à prendre la poussière dans la l’onglet Spam de vos clients, la principale étape reste bien évidemment l’utilisation de base de données « Opt-In Â».

Cependant même une honnête newsletter peut potentiellement être classifiée comme Spam par au moins un des principaux FAI, et dans cette situation les indicateurs dont vous disposez ne permettent pas toujours de comprendre l’origine du problème.

Il vaut mieux identifier la « Spamité Â» d’une de vos campagnes avant son envoi massif.

C’est là où Mail tester entre en scène.

landing-page-mail-tester

 

Ne vous laissez pas berner par le design amusant de cet outil. Il est bien un des tester gratuits les plus performants !

Son utilisation est incroyablement simple. Il vous suffit d’envoyer votre newsletter à l’adresse email fournie et de cliquer sur « Then check your score Â» pour avoir votre verdict !

Vous découvrez ensuite votre note de spam score et une série d’onglets, qui vous donne plusieurs catégories d’informations intéressantes.

Spam-results-mail-tester-article

Vous pouvez tous d’abord consulter votre email dans de nombreux formats : texte brut, avec ou sans les images, ce qui est très pratique puisque de nombreux FAI ne téléchargent par défaut pas les images, ou bien HTML.

Le troisième onglet vous permet de tester la structure et le contenu du message. Vous pourrez donc connaître le poids de l’HTML et la manière dont votre texte est interprété par Mailtester. Le logiciel pénalise logiquement les emails qui ne proposent pas de texte alternatifs pour les images contenues dans le message.

Mail-tester-spam-results

Le dernier onglet teste le fonctionnement de vos liens. Cela vous évitera d’envoyer des liens qui ne fonctionnent pas, ce sur quoi nous reviendrons.

Les onglets restant sont principalement axés sur la notion de délivrabilité, et c’est ici que réside la véritable valeur ajoutée de ce tester :

  • Vous serez notamment en mesure de connaître votre note sur le célèbre filtre anti-Spam SpamAssassin, ainsi que la manière dont celle-ci a été calculée.
  • Vous connaîtrez également la réputation de l’adresse IP utilisée pour envoyer vos emails, ainsi que la manière dont elle est répertoriée sur les 25 listes noires les plus communes.

Spam-assassin-mail-tester-article

En bref, Mail-tester vous délivre de manière simple de nombreuses informations importantes à connaitre afin de vous éviter de nombreuses surprises.

Cependant ce test n’est en lui-même pas suffisant si vous compter maximiser l’efficacité de vos envois.

Tous les points à vérifier avant de lancer votre campagne emailing

Vérifier la délivabilité avec un B.A.T.

Dans le monde de l’email Marketing, le B.A.T. (pour « Bon à tirer Â») est un envoi de l’email effectuer en interne, ou à une liste de destinataires connus avant l’envoi généralisé de la campagne/ Newsletter.

Il est important de faire en sorte que cette liste BAT vous soit le plus utile possible. Elle doit donc être construite de manière intelligente :

  • Tous les principaux serveurs de messagerie doivent y être représentés (Gmail, Outlook, Orange, Yahoo, AOL etc.) Cela vous permettra d’identifier facilement le fait qu’un de ces hébergeurs vous ait blacklisté.
  • Ce test peut aussi être l’occasion de découvrir que votre campagne est classifiée par Gmail dans l’onglet « Promotion Â», ce qui n’est pas forcément une mauvaise chose, comme nous l’avons déjà expliqué sur ce blog. (lien)

 

Et si vous preniez 2 minutes pour tester SendinBlue ?
SendinBlue est une solution email / SMS complète.
Gestion de vos contacts, édition des emails, envoi des campagnes, scénarios automatisés, etc.
Gratuit jusqu'à 9000 emails / mois.

Tester SendinBlue

Tester les formules et les liens de ses emailings

C’est une étape importante de votre campagne puisque vous aller vous assurer du bon fonctionnement de tous les éléments qui la composent.

  • Les liens : il est extrêmement frustrant d’envoyer une campagne avant de se rendre compte que les principaux liens ne fonctionnent pas. Vérifier que tous les liens fonctionnent correctement, qu’ils mènent bien à la landing page escomptée.
  • Cette vérification doit inclure deux liens importants : Le lien miroir et le lien de désinscription. Beaucoup d’utilisateurs n’hésiteront pas à vous déclarer comme « Courrier indésirable Â» si votre lien de désinscription ne fonctionne pas correctement.
  • Lorsque tous les liens marchent correctement, assurez-vous qu’ils soient correctement trackés, par Google Analytics, ou bien par votre solution d’envois.
    SendinBlue vous permet par exemple de connaître le nombre de clics qui a été effectué par chacun des contacts sur chaque lien. Cliquez donc sur vos liens afin de vous assurer qu’ils sont bien comptabilisés par le logiciel qui vous fournira le rapport de votre campagne.
  • Si vous utilisez un outil qui vous permet d’intégrer des formules de personnalisation dynamique dans vos campagnes d’emails, contrôlez le bon fonctionnement de celles-ci. Il est très décrédibilisant d’envoyer « Cher PRENOM Â» à l’ensemble de votre liste de contacts.

Tester le contenu de sa newsletter

Commençons par l’évidence. Envoyer sa newsletter en interne permet bien évidemment de challenger la cohérence de votre message, vous évite d’envoyer des campagnes avec des fautes d’orthographe, et de vérifier que le message envoyé, le choix des mots utilisés, etc. est bien en accord avec l’image de marque de votre entreprise.

Il est nécessaire que la proposition de valeur que vous promouvez se dégage très clairement de votre campagne. Si elle n’est pas visible en 10 secondes, éditez votre newsletter ! Vos contacts n’ont bien souvent pas le temps de chercher l’information, même intéressante, et il faut que celle-ci soit visible dès le premier niveau de lecture.

  • Assurez-vous que tous les CTA (call to action) sont visibles, et une fois encore, fonctionnent correctement. De plus, il est important de bien concevoir ces CTA. L’incertitude est à proscrire ! Le lecteur doit clairement identifier l’action qui résultera de son clic. Pour cela, tous les Call-to-Action doivent être correctement contextualisés, et leur positionnement doit être cohérent avec le sens de lecture.
  • N’hésitez pas à tester plusieurs CTA différents afin de comparer les résultats obtenus dans chacun des cas. Cela vous permettra d’identifier la stratégie optimale.
  • Ne perdez pas de vue que, par défaut, la plupart des FAI ne téléchargeront pas les images de vos messages. Il faut prendre le temps de définir un texte alternatif pour chacune des images utilisées. Faites en sorte que, même dans sa version la plus épurée, le message de votre newsletter soit clairement identifiable, et qu’il suscite suffisamment d’intérêt pour que votre lecteur prenne le temps de lire votre newsletter sous son plus beau jour.

Une Réponse à “Comment tester sa newsletter avant de lancer votre campagne emailing ?”

Laisser une réponse

Essayez notre plan gratuit jusqu'à 300 emails par jour

Pas besoin de carte bancaire. Sans engagement.

Comment tester sa newsletter avant de lancer votre campagne emailing ?

Temps de lecture : 5 min