Les statistiques de l’email marketing, indicateurs clés et performances moyennes

Les indicateurs clés : taux d’ouverture, taux de clics, taux de rebond et taux de SPAM

Pour pouvoir comprendre au mieux les résultats de vos campagnes, il est nécessaire de vous familiariser avec ces 4 indicateurs :

Taux d’ouverture :

Il est calculé non pas sur le total des messages envoyés, mais sur le total des emails délivrés, (c’est-à-dire accepté par le destinataire). Ce taux, comme les suivant, est le plus souvent automatiquement calculé par votre logiciel d’emailing, qui effectue un simple rapport « emails ouverts  / email délivrés ». Il est important de noter que cet indicateur peut facilement être biaisé. De nombreux destinataires email scannent les messages, ce qui permet aux contacts finaux de lire l’email sans qu’une ouverture soit réellement comptabilisée.

Taux de clic :

Un indicateur important pour mesurer l’engagement de votre base de contact pour vos emails marketing. Le taux de clic mesure en effet le nombre de lien qui ont été cliqués, divisé par le nombre d’email délivrés (comme précédemment, n’est pas pris en compte le nombre total d’email envoyés). Cet indicateur est nettement plus fiable que le taux d’ouverture.

Taux de rebond :

Les taux de rebonds sont calculés sur l’ensemble des emails envoyés. Il est important de distinguer deux types de rebonds, les softs et les hards.

  • Un soft correspond à une erreur temporaire, comme une erreur de connexion, ou une boite de messagerie pleine
  • Un hard est une erreur définitive. L’adresse destinatrice n’existe donc pas ou plus. Cet indicateur est bien souvent révélateur du sérieux avec lequel une équipe marketing gère sa base de contacts. Un taux de hard bounce supérieur à 15% est souvent preuve d’une base trop ancienne, ou collectée de manière désinvolte.

Taux de Spam :

Le taux de spam correspond au pourcentage de plainte (déclaration comme courrier indésirable) qu’à reçu votre campagne.  Ce taux est celui qui impactera le plus votre délivrabilité, et est celui auquel les fournisseurs destinataires sont le plus sensible. Un taux supérieur à 0,1% peut vous condamner à être classé comme spam chez un FAI. C’est pourquoi une solution d’emailing tel que SendinBlue blackliste automatiquement les désinscrits et les contacts ayant cliqués sur « Ceci est un Spam ».

 

Statistiques moyennes des campagnes d’email marketing par secteur

Taux d’ouverture, taux de clic : B2B vs B2C

Une fois que vous maitrisez ces indicateurs, vous allez pouvoir comprendre les résultats de vos propres campagnes, en comparant l’évolution de ces différents taux d’une campagne à l’autre. Il est évident que la réactivité que vous pouvez attendre de vos contacts diffère très largement par le fait que la campagne s’effectue dans un cadre B2B ou B2C.

 

Taux d’ouvertureTaux de clics

Campagne B2B 23% 3,50%
Campagne B2C 29% 4,2%

Taux d’ouverture, taux de clic : Secteurs

Une question reste malgré tout en suspens : Comment se situe vos résultats par rapport à ceux de vos concurrents. Nous avons donc réuni ci-dessous les moyennes et médiane pour les principaux secteurs.

 

Taux d’ouverture
(Unique)
Taux de clic
(Unique)

Moyenne Médiane Moyenne Médiane
Santé 26,2% 23,4% 4,8% 2,6%
Service Consommateur 25,5% 20,9% 4,7% 2,3%
Education 25,7% 22,7% 4,5% 1,9%
Organisation à but non lucratif 25,3% 23,1% 4,2% 2,3%
Construction & Immobilier 23,1% 21,4% 3,9% 2,8%
Matériel informatique et Télécom 23,1% 19,7% 3,6% 1,6%
Vente de détail 20,9% 17,9% 3,4% 2,1%
Services aux entreprises 20,7% 17,9% 3,4% 1,4%
Service Financier, Banque et Assurance 22,4% 19,5% 3,3% 1,3%
Fabrications et services industriels 22,2% 19,7% 3,2% 1,8%
Logiciels 22,1% 19,4% 2,9% 1,1%
Produits de consommation 21,4% 17,7% 2,7% 0,9%
Média & édition 16,6% 14,0% 2,6% 1,1%
Voyage et Loisirs 15,0% 11,1% 2,2% 0,8%

 

On distingue très nettement des secteurs aux taux de réactivité impressionnant : La santé, l’éducation, les services consommateurs et le monde associatif. Il est au contraire surprenant de constater que les emails concernant loisirs, voyages, médias et éditions témoignent d’une réactivité bien en deçà des autres campagnes emailings.

Il est important de préciser que ces valeurs, collectées par Silverpop, sont des moyennes. Pour n’importe quelle industrie, les taux d’ouvertures et de clics peuvent varier drastiquement en fonction de plusieurs facteurs.

Taux d’ouverture et taux de clic, Acquisition Vs Fidélisation

D’après emailing.com, une campagne de fidélisation, qui s’effectue donc lorsque les contacts ont donnés leurs accords directs pour recevoir des emails, a sans surprise un taux d’ouverture et de clic moyen bien plus élevé que dans le cadre d’une campagne d’acquisition.

 

Taux d’ouvertureTaux de clics

Campagne d’acquisition ± 10 % ± 0,8 %
Campagne de fidélisation ± 30 % ± 3 %

Taux d’ouverture, taux de clic : Email transactionnels Vs Email marketing

Les emails transactionnels font également preuve de taux d’ouverture et de clic bien supérieur aux campagnes classiques d’emailings. L’étude réalisée par Silverpop sur près de 3000 marques montre que les emails transactionnels de marques fortes peuvent être ouvert jusqu’à 4 fois par le même contact. Une occasion parfaite pour diffuser un message, ou une suggestion d’upsell/ cross sell.

 

Taux d’ouverture
(Unique)
Taux de clic
(Unique)

Moyenne Médiane Moyenne Médiane
Transactionnels 37% 38,50% 3,20% 1,50%
Non transactionnels 20% 17% 9,20% 4,20%

 

Enfin les statistiques prouvent qu’il est important d’effectuer un rythme d’envoi régulier. Selon Mail Metrics, les taux de clic unique de newsletter récurrente atteignent jusqu’à 5%, avec un taux de réactivité (Nombre de clic / Nombre d’ouverture) de 42.6% !

 

Pour aller plus loin dans l’analyse des résultats de vos campagnes d’email marketing

Vos campagnes d’emailing sont des outils marketings, et doivent donc être traité comme tel. Vous ne pouvez pas vous satisfaire, à long terme, d’indicateurs de réactivité comme unique mesure de la performance de vos emails.
Vous devez être en état de justifier que votre activité d’email marketing génère un résultat concret. il est donc important de mesurer d’autres indicateurs.

Taux de partage :

Mesurez le nombre de vos contacts qui partagent ou transfèrent vos emails. Dans le cadre d’une campagne de fidélisation, c’est en effet votre seul moyen pour capter de nouveaux prospects. Il est donc nécessaire que votre campagne ne se focalise pas essentiellement sur un objectif de conversion, mais également de diffusion.

Taux de désinscrit/taux de clics :

Ce taux, peu utilisé et simple à obtenir, vous permet de mesurer l’engagement de votre base de contact en comparaison à votre taux de  désengagement. Vous pourrez ainsi contrôler la « pression » de  votre stratégie emailing. Ainsi, si votre taux de clic ne représente pas au moins 4 fois plus que votre taux de désinscription,  il peut s’avérer nécessaire de repenser le contenu ou le ciblage de vos emails marketing.

ROI :

Pour mesurer le ROI de vos campagnes emailing, vous devez être en mesure d’évaluer précisément le résultat de l’investissement effectué pour votre campagne emailing, ainsi que le montant de cet investissement.
Si le calcul du coût d’une campagne emailing est une chose relativement facile, en estimer le résultat est plus complexe.
Une méthode consiste à attribuer à des événements clés, par exemple un clic sur un lien contenu dans votre campagne redirigeant vers l’un de vos produits, une valeur monétaire mesurant la valeur vraisemblable que cette action engendre, et donc d’additionner l’ensemble de ces valeurs engendrées par votre campagne.

5 thoughts on “Les statistiques de l’email marketing, indicateurs clés et performances moyennes

  1. Bonjour et merci pour votre article très intéressant sur l’e-mail marketing.
    Les chiffres que vous présentez sur les moyennes des campagnes concernent-ils uniquement la France ou bien également l’international ?

    Merci d’avance pour votre retour.

    1. Bonjour Marie,

      Il s’agit de statistiques internationales.
      Nous avons croisé plusieurs sources d’informations, notamment ReturnPath et IBM, mais tous les chiffres sont issues d’études internationales.

      A votre disposition si vous avez d’autres questions !

      Yassine
      SendinBlue

  2. Merci pour cet article qui donne des informations difficiles à trouver ! Et de les avoir mises en perspective, c’est vrai qu’un taux d’ouverture dépend d’un grand nombre de facteurs…

    1. Bonjour Rémi, merci pour votre commentaire. Nous voulons en effet donner à nos lecteurs les moyens pour comprendre le fonctionnement de l’emailing et pour analyser leur performance de façon autonome 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *