8 conseils pour optimiser l’objet de votre emailing

L’objet d’un emailing est l’élément qui influence le plus son taux d’ouverture après le nom de l’expéditeur. Découvrez nos 8 conseils pour optimiser cette étape cruciale !

Email : Nom d'expéditeur, objet et pré-header

D’après une étude citée par arobase.org, l’internaute français reçoit en moyenne 39 emails par jour. Cette réalité pose une question assez simple aux emails marketeurs : comment faire en sorte que ce soit le vôtre qui attire son attention ?

Premier élément visible de votre campagne, l’objet est le principal facteur sur lequel vous pouvez jouer pour améliorer votre taux d’ouverture.

Dans cet article, nous vous livrons 8 conseils pour vous aider à construire des objets d’email capables de :

  • Capter l’attention
  • Convaincre de la qualité du contenu
  • Appeler à l’action

1 – Ecrivez un objet court

Un bon objet d’emailing doit rester court pour retenir l’attention et éviter d’être tronqué par les webmails.

En principe, il n’y a pas de limitation à la longueur de l’objet d’un email. En réalité, un objet trop long ne sera pas lu en entier car les différents webmails ne peuvent afficher qu’un certain nombre de caractères.

Limitation de la longueur de l’objet par webmail

Nous vous recommandons donc de viser un maximum de 50 caractères pour vos objets d’emailing : de cette manière, vous serez forcé d’aller à l’essentiel, ce qui rendra vos objets plus efficaces.

Objet d'email tronqué

Un objet d’email tronqué par la limite d’affichage de Gmail

Pensez au titres des livres et des films que vous aimez : ils sont généralement plus efficaces à mesure qu’ils sont courts !

2 – Mettez le plus important en début d’objet

Mettez les informations les plus importantes en début d’objet afin de maximiser leurs chances d’être lues.

Pour les même raisons, optimisez l’impact de votre objet en commençant par le plus important. En effet, vous ne contrôlez pas le nombre de caractères affichés par chaque webmail et les lecteurs ont tendance à ne lire que les premiers mots de chaque objet.

Par « important », entendez ce qui est susceptible de susciter l’intérêt de vos lecteurs :

  • L’information principale de votre email
  • Le montant d’une promotion
  • Un évènement
  • Une date limite…

Voici un exemple d’objet (vraiment) trop long, mais qui se rattrape en gardant l’information la plus attrayante en premier :

Objet email Chevignon

3 – Evitez les spam words

Les spam words sont des mots surveillés par les fournisseurs de messagerie pour déterminer si un email est un spam.

La présence de certains mots dans vos emailings et à plus forte raison dans leurs objets est un critère qui peut conduire les FAI à considérer vos envois comme du spam.

Quelques exemples de Spam Words :

  • Promotion
  • Gratuit
  • Hot
  • Casino
  • Urgent

Pour en savoir plus sur les mots à éviter et télécharger leur liste complète, nous vous recommandons de lire notre article sur les Spam Words.

4 – Utilisez des emojis

Utilisés avec parcimonie, les emojis rendent vos objets d’emailing plus visibles, plus attractifs et surtout plus expressifs.

Comme tous les autres, ce conseil est à adapter à votre cas particulier : si vous êtes un cabinet de conseil en finance d’entreprise, vous pouvez passer au suivant !

En revanche, si votre marque entretient un discours marketing plus léger et que vous sentez que les emojis peuvent y avoir leur place, il n’y a aucune raison de s’en priver.

Car les emojis n’apportent pas seulement une certaine complicité avec vos lecteurs. Ils permettent surtout à votre objet de ressortir nettement plus que les autres dans leur boîtes de réception :

Utilisation des emojis dans un objet d'email

Lequel de ces emails attire le plus votre attention ?

Les emojis peuvent même vous servir à communiquer directement une information, remplacer avantageusement certains spam words et rendre ainsi votre objet plus court et percutant :

  • ⏲ plutôt que « urgent »

  • 🎁 plutôt que « cadeau »

  • 🎉 plutôt que « promotions »

Attention cependant : les emojis s’affichent différemment en fonction des différents webmails et appareils mobiles, ce qui peut donner de mauvaises surprises… On vous en dit plus dans notre article consacré aux emojis dans les emailings.

Et si vous preniez 2 minutes pour tester SendinBlue ?
SendinBlue est une solution email / SMS complète.
Gestion de vos contacts, édition des emails, envoi des campagnes, scénarios automatisés, etc.
Gratuit jusqu'à 9000 emails / mois.

Tester SendinBlue

5 – Restez sobre

Bannissez l’excès de majuscules, de signes de ponctuation ou de caractères spéciaux.

Tous les moyens ne sont pas bons pour vous faire remarquer dans la boîte de réception de vos contacts !

On évitera ainsi les « PROMOTIONS EXCLUSIVES », les « !!!!! » ou encore l’impayable « $$$$ » qui vous conduira tout droit dans le répertoire de spam de vos contacts.

N'abusez pas de la touche "Verr maj" !

Ivre, il écrit l’objet de sa prochaine campagne email

6 – Rebondissez sur l’actualité

L’actualité ou la période de l’année sont un bon point de départ pour trouver des idées d’objet efficaces pour vos emails marketing.

Vous tenir informés de l’actualité spécifique de votre secteur, mais aussi des évènements médiatiques en général peut vous aider à créer du contenu pertinent.

Cela vous permettra de développer une véritable relation avec vos contacts en leur montrant que vous êtes dans la même réalité qu’eux.

Les moments phares de l’année (vacances, rentrées, fêtes…) peuvent aussi vous aiguiller sur l’état d’esprit de vos lecteurs et vous aider à trouver la bonne façon de les interpeller.

Exemple avec cet objet de la newsletter Gustave & Rosalie envoyée à la rentrée des vacances et qui semble lire dans nos pensées :

Forcément, on clique !

7 – Utilisez la personnalisation

Intégrer des balises de personnalisations comme le prénom de vos destinataire dans vos objets d’emailing peut avoir un impact positif sur votre taux d’ouverture.

Voir notre prénom ou une information qui nous concerne (ville, centre d’intérêt…) dans un objet d’email donne forcément envie de cliquer.

SendinBlue vous permet de personnaliser l’objet et le contenu de vos newsletters grâce aux balises de personnalisation dynamique : autant en profiter !

Attention cependant à ne pas abuser de cette technique pour qu’elle conserve son efficacité, d’autant plus que vos concurrents l’utilisent sûrement aussi…

Pour vous démarquer, cherchez une manière plus originale de personnaliser vos objets d’email que de simplement commencer par « [Prénom], … ».

Exemple avec cette newsletter d’ASOS qui réussit à utiliser la personnalisation pour rendre son objet plus intriguant :

La mode selon [Prénom]

8 – Pensez au long terme

Refusez les facilités qui augmentent votre taux d’ouverture pour un temps mais vous pénalisent sur le long terme.

C’est peut-être le conseil le plus important que l’on peut vous donner : un bon objet d’emailing ne doit pas simplement maximiser le taux d’ouverture d’une seule newsletter.

Il doit surtout contribuer à construire une relation durable entre votre marque et vos clients, à faire en sorte que vos contacts se souviennent de vous, vous fassent confiance et aient envie d’ouvrir vos futurs emails.

Évitez donc de mentir sur le contenu de vos emails, d’abuser du fameux « sentiment d’urgence » et de tout ce qui tend à tromper vos utilisateurs pour augmenter artificiellement vos taux d’ouvertures : cela fatiguera vos contacts à la longue.

Essayez au contraire de trouver un ton, une identité qui rendront vos objets reconnaissables au milieu de tout le « bruit » qui pollue les boîtes de réception de vos contacts.

Ce qui nous mène à notre dernier conseil : le meilleur objet d’email au monde est inutile s’il n’est pas au service d’un contenu pertinent !

Besoin d’une solution pour vos envois d’emailings et newsletters ? Essayez SendinBlue gratuitement jusqu’à 9 000 emails / mois.

12 thoughts on “8 conseils pour optimiser l’objet de votre emailing

  1. Merci pour ces bons conseils.
    Il y a une coquille dans un des sous-titres de votre article « A. Notion d’ugence »
    A rectifier même si ce n’est pas urgent 🙂

  2. Sendiblue m’a été recommandé par David Ferriol, vos conseils me sont utiles !
    j’essaie d’appliquer et je recommande… marielauterre, sculptrice.

  3. Hello ! Oui de bons conseils… et une question (peut-être bête) : comment mettre un emoji ?!
    J’utilise incredimail et si je peux à l’envie mettre dans le corps de texte, dans l’entête je ne vois pas !
    Merci

  4. Je rebondis sur ‘Utilisez la personnalisation’

    D’après ce que j’ai pu constater avec le service technique, il n’est même pas possible de faire une condition pour de la personnalisation d’objet.

    Le fameux exemple de la ressource en ligne : {IF,CIVILITE,=,F}{Chère Madame}
    ne fonctionne pas …

    1. Bonjour Baptiste,
      Effectivement, il semblerait que cette commande fonctionne bien dans le corps de l’email mais pas dans l’objet. Merci d’appeler notre attention là dessus.
      Je transmets votre remarque à notre équipe produit. En attendant, il est toujours possible de personnaliser l’objet de l’email en utilisant un attribut entre accolades, par exemple : « Bonjour {PRENOM}… »
      Bonne journée !

      Numa

  5. Merci pour vos conseils, je pense que je dois effectivement être plus concise pour l’objet. Je prépare mon troisième email, j’apprends à vous utiliser, vos conseils sont précieux. Merci
    Yannick artiste peintre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *