juin 2, 2021

10 étapes pour réussir votre lancement de produit

Temps de lecture 12 min

Vous voulez lancer un nouveau produit sur le marché ? Découvrez comment réussir votre lancement produit grâce à 10 bonnes pratiques efficaces.

Le lancement d’un nouveau produit est toujours un risque pour une entreprise. Elle peut se retrouver face à de nouveaux concurrents imprévus, perdre de l’argent ou même abimer son image de marque. 

Mais comme souvent, tout est dans la préparation et un lancement produit bien orchestré peut facilement être un réel succès !

👉 Dans ce guide, nous vous expliquons comment planifier votre lancement produit en 10 étapes.

🤔 Le lancement de produit, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit donc d’un processus en deux temps :

  • En amont : la création et la validation du produit ainsi que l’organisation des contenus et des équipes qui seront utilisés pour mener à bien les campagnes marketing visant à rendre ce produit visible.
  • En aval : la mise en place de ces campagnes marketing et le suivi du succès de celles-ci.

Les lancements de produits efficaces impliquent donc une logique interne (organisation des équipes, gestion du budget, test du produit) et externe (publicité, campagnes marketing, accompagnement du client, etc.)

🔎 Comment réussir le lancement de votre produit

Découvrons maintenant comment planifier votre plan de lancement de produit en quelques étapes simples.

1 – Faites une analyse SWOT

Une analyse SWOT vous permet de définir les forces et faiblesses de votre entreprise sur le marché et en interne. 

L’acronyme SWOT, en anglais, signifie Strengths, Weaknesses, Opportunities, Threats. Elle vous permet d’identifier vos forces et faiblesses par rapport à vos concurrents, mais aussi d’auditer les capacités de votre entreprise en interne.

Les éléments à prendre en compte lors de la création d’une analyse SWOT sont les suivants :

  • Strengths (Forces) : en interne, vous devrez essayer de définir si vous avez des avantages concurrentiels – comme un savoir-faire qui vous différencie, une image de marque reconnaissable ou même un culture d’entreprise particulièrement forte. 
  • Weaknesses (Faiblesses) : en interne, vous devrez identifier les faiblesses de votre entreprise – comme un manque d’effectif, de savoir-faire, de budget, etc.
  • Opportunities (Opportunités) : à cette étape, vous devrez faire une analyse externe qui vous permettra de définir vos avantages concurrentiels dans votre marché – comme un produit particulièrement innovant ou une absence de concurrents forts.
  • Threats (Risques) : là aussi, cette analyse est externe. Elle vous aidera à comprendre quelles sont les menaces que vous risquez de rencontrer sur votre marché – comme un écosystème particulièrement concurrentiel ou avec quelques concurrents déjà très établis. 
Pour aller plus loin – découvrez tout ce qu’il faut savoir pour mettre en place votre analyse SWOT :

2 – Réalisez une étude de marché

L’étude de marché vous permettra de mieux comprendre qui sont vos concurrents et comment vous pouvez vous positionner.

Similaire à l’analyse SWOT, mais plus détaillée, l’étude de marché est un travail de recherche qui vise à évaluer la faisabilité d’un projet et le potentiel du marché. 

En général, on réalisera une étude de marché avant de créer son entreprise, afin de pouvoir ensuite créer un business plan et rechercher des financements. 

Mais il est aussi possible (et conseillé) de réaliser une étude de marché avant chaque lancement d’un nouveau produit. En effet, même si vous êtes déjà bien établi sur votre marché, un nouveau produit peut vous mettre en concurrence avec des entreprises qui n’opéraient auparavant pas dans le même secteur. 

➡️ Un exemple : vous avez une boulangerie, vous êtes donc en concurrence avec d’autres boulangeries locales. Mais si demain vous voulez lancer un service de livraison – vous allez entrer en concurrence avec des entreprises de livraison de type Deliveroo. Et si vous voulez lancer un blog, vous serez soudainement en concurrence avec tous les blogs foods qui existent déjà. 

Pour aller plus loin – découvrez tout ce qu’il faut savoir avant de réaliser votre étude de marché :

3 – Définissez vos personas

Les buyers personas vous permettront de mieux définir votre public cible.

Il s’agit de profils de clients types qui vous permettent de comprendre les besoins de vos clients et comment le mieux y répondre. Elles aideront à choisir le ton de vos communications, le canal marketing que vous allez utiliser et bien plus encore.

Retention client - Buyer Persona

Souvent, les personas seront réalisées par une entreprise en interrogeant ses clients existants. Mais elles sont aussi très utiles pour les nouvelles entreprises ou pour les lancements de nouveaux produits .

Dans ce cas, il s’agit plutôt d’un travail prédictif. Vous devrez vous demander quels types de clients vous voulez attirer et réaliser plusieurs profils qui guideront les campagnes marketing pour votre lancement produit.

Pour aller plus loin – découvrez des exemples de modèles pour la création de vos buyers persona :

4 – Veillez à respecter votre branding

Collez à votre branding pour ne pas endommager votre image de marque.

En tant qu’entreprise, si vous avez déjà des clients, vous avez aussi un image de marque (un branding) qui s’incarne dans votre logo, dans les couleurs que vous utilisez, dans le ton de vos communications. 

Lancement de produit - Branding

Parfois, les entreprises voudront justement s’éloigner de ce branding pour avoir accès à une nouvelle clientèle – comme par exemple une entreprise qui veut s’attaquer à un public adolescent en lançant un produit avec une identité plus “jeune”.

Mais souvent, une déviation du branding peut être risquée – par exemple une marque de luxe qui veut lancer une gamme “low-cost” et va ainsi endommager son image de luxe. 

Tout dépend donc de votre projet ! Mais en général, nous vous conseillons de coller à votre identité de marque existante pour rester cohérent. 

Pour aller plus loin – découvrez tout ce qu’il faut savoir pour créer votre identité de marque (branding) :

5 – Validez votre idée de produit

Vous devrez maintenant vous assurer que votre super idée de produit va effectivement fonctionner comme prévu.

Une fois votre étude de marché réalisée, votre public ciblé et votre idée de produit conçue, vous serez peut-être tenté de vous lancer sans plus attendre. Ce serait une erreur !

Prenez un peu de temps pour valider votre idée de produit. Vous pouvez, par exemple, envoyer des sondages à vos clients existants ou à vos proches afin de leur demander ce qu’ils pensent de votre produit.

Mais le mieux reste d’avoir déjà une version expérimentale de votre produit que vous pouvez faire tester à des consommateurs.

👇👇👇 Nous y venons à la section suivante. 👇👇👇

6 – Testez votre MVP

Un MVP peut vous aider à tester votre idée de produit auprès des consommateurs.

MVP est l’acronyme de Minimum Viable Product (à ne pas confondre avec Most Valuable Player en sport 😉). En français, cela veut dire Minimum Produit Viable.

Il s’agit d’une version fonctionnelle mais non-finalisée de votre produit – c’est-à-dire un prototype qui fonctionne suffisamment bien pour être testé et qui peut être rapidement assemblé (sans pour autant être le produit final).

Un MVP peut vous aider à réaliser des tests A/B auprès des consommateurs afin de voir quelles sont les qualités de votre produit et quels sont les éléments que vous devez optimiser. 

Améliorer ainsi votre MVP jusqu’à avoir une version finale de votre produit, près pour le lancement. Notez que dans certains cas, un lancement officiel peut être intéressant même pour un produit non-finalisé (c’est souvent le cas pour les versions beta des solutions logicielles).

7 – Définissez un tarif de lancement

Trouvez un tarif qui encourage les consommateurs à acheter.

Cela peut sembler évident, mais le choix du prix de votre produit va fortement influencer l’efficacité de votre lancement. 💸

En général, une bonne pratique consiste à proposer une réduction limitée dans le temps. Vous pouvez aussi afficher le prix normal à côté pour rendre la réduction plus visible.

➡️ Un exemple : Profitez de notre nouvelle offre à 19€ le premier mois, 29€ ensuite ou 19€ / 29€

8 – Organisez votre stratégie marketing

Pour rendre votre produit visible, vous devrez mettre en place et lancer un plan marketing. 

À l’heure du webmarketing, il existe un très grand nombre de canaux de communication et d’outils marketing qui peuvent vous permettre de diffuser un message et d’atteindre des clients potentiels. 

En voici quelques exemples :

  • L’emailing : envoyer une newsletter et un très bon moyen de communiquer avec votre base de clients existants et de faire connaître un nouveau produit. Facile à créer avec un logiciel comme Sendinblue et à analyser par la suite, l’emailing peut aussi vous permettre de proposer des réductions qui peuvent inciter à l’achat. Sans oublier les nombreuses possibilités de personnalisation qui vous aideront à créer des messages individualisés répondant spécifiquement aux besoins du client.
  • Google Ads : beaucoup plus coûteux que l’emailing, les annonces sur Google ont cela dit l’avantage de vous rendre immédiatement visible en première page des résultats du moteur de recherche. Si vous avez le budget nécessaire, c’est donc un bon moyen de promouvoir un nouveau produit, sans avoir à attendre les retours sur la longue durée d’une campagne de SEO.
  • Les réseaux sociaux : ce canal, souvent saturé d’information, n’est peut-être pas le meilleur outil pour la vente directe. Par contre, il peut vous aider à développer votre image de marque et à rendre un produit visible. Combiné à des contenus visuels comme des infographies, les réseaux sociaux peuvent être très efficaces. En fonction de votre produit, optez pour les médias sociaux appropriés (par exemple LinkedIn pour le B2B, Facebook ou Twitter pour le B2C, etc.)

Bien sûr il existe de nombreux autres actions de communication possibles : communiqué de presse, publicité dans la rue, collaboration avec des influenceurs (marketing d’influence), et ainsi de suite.

En fonction du type de prospects que vous souhaitez cibler et du produit que vous voulez lancer, vous devrez donc trouver la canal approprié. 

Pour aller plus loin – découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le marketing digital dans ce grand guide :

9 – Rédigez votre plan de communication

Le plan de communication vous permet de planifier les stratégies de communication de votre entreprise pour le lancement du produit.

Il vous permet donc de répartir vos contenus sur les canaux que vous allez utiliser (mailing, réseaux sociaux, etc.), de définir vos budget et vos deadlines, mais aussi et surtout de coordonner vos équipes en assignant des responsables pour chaque contenu.

Il existe de nombreux outils de gestion de projet dédiés (comme Asana par exemple), mais un simple tableau Excel suffira souvent. 

Notez qu’un plan de communication peut être complété par un calendrier éditorial pour encore plus d’efficacité.

Pour aller plus loin – découvrez comment créer votre plan de communication (avec modèle à télécharger) :

10 – Préparez vos contenus et vos visuels 

Pour finir, après avoir défini votre stratégie de communication, il va être temps de créer vos contenus.

Vous avez préparé tous les éléments de votre stratégie de lancement produit ? Vous pouvez maintenant passer à la réalisation des contenus qui viendront nourir votre plan d’action. 

Votre plan de communication vous aidera à coordonner vos équipes et de nombreux outils gratuits ou payants vous permettront de créer vos contenus. 

Définissez de préférence une deadline pour la réalisation de ceux-ci un peu en amont de la date du lancement produit, de manière à pouvoir corriger des erreurs si nécessaire et aussi afin de laisser une ou deux semaines de répis à vos équipes avant le grand jour du lancement. 

Et maintenant… préparez-vous pour le jour J ! 🔥🔥🔥

Pour aller plus loin – découvrez comment créer votre stratégie de marketing de contenu :

Prêt à devenir un Bouddha du marketing ?

Supprimez le stress de votre journée de travail grâce à une solution adaptée à vos besoins.

Lancez-vous. C’est gratuit !