Comment faire pour éviter que vos emails tombent en Spam

Après avoir appris comment vérifier si votre campagne d’email marketing arrive en Spam ou en Inbox et après en avoir compris les raisons, voici quelques conseils pour éviter a priori que vos emails tombent en spam. Comment procéder pour que les emails arrivent en boite de réception ?

Envoyez vos campagnes à ceux qui veulent les recevoir

Le conseil numéro 1 est le plus important de tous ceux que vous ne pourrez jamais recevoir. Il est essentiel d’envoyer vos  campagnes d’email marketing seulement aux personnes qui veulent recevoir des newsletters de votre part, sur un sujet qui les intéresse et au moment où ils sont réceptifs.

Ces contacts doivent obligatoirement être opt-in, c’est-à-dire avoir clairement exprimé le souhait de recevoir des informations de votre part sur un certain sujet. Les autres éléments que vous trouverez dans la  suite de cet article vont surement vous aider à améliorer votre délivrabilité en inbox, mais ils ne sont pas décisifs.

N’utilisez jamais des bases de données achetées, « opt-out » ou partenaires. Ces types de bases généreront de façon quasi-automatique de mauvais résultats : plaintes (clics sur « Signaler comme courrier indésirable »), hard bounces (adresses inexistantes), faible taux d’ouverture et clics, et … faible taux de conversion. Cela aura donc un impact négatif sur votre réputation et vos emails arriveront en spam.

3 conseils pour travailler sur votre réputation

  1. Ciblez vos envois sur les ouvreurs et les cliqueurs les plus réactifs de vos listes de contacts. La segmentation de votre base de données est d’une importance capitale si vous souhaitez vous construire une bonne réputation.
  2. N’utilisez pas une adresse gratuite ou jetable comme from de la campagne. Au lieu de [email protected] utilisez une adresse email de l’entreprise ou organisation pour laquelle vous envoyez des emails, sur un nom de domaine facilement associable à votre identité numérique. Il est également conseillé de ne pas changer votre from trop souvent et d’essayer plutôt de construire une réputation positive en maintenant une cohérence des envois.
  3. Maintenez un rythme d’envoi stable de vos campagnes et ne routez pas sur une base sur laquelle vous n’avez pas routé depuis longtemps. Même si elles sont « opt-in », de vieilles bases de données inutilisées pendant longtemps risquent de générer des hard bounces et les contacts encore actifs auront probablement oublié être inscrits à votre newsletter et ne seront pas réactifs, voire ils vous marqueront comme spam.

Revoyez le contenu de vos campagnes

Voici les best practices pour que vos emails ne soient pas bloqués par les filtres anti-spam :

  1. Choisissez l’objet de votre mail avec attention. Bannissez des objets contenant des mots typiques du spamming : jeux, gagner, argent facile, promotion, etc. Évitez aussi les caractères spéciaux et les signes de ponctuation (donc pas de !!! dans vos objets). Interdisez-vous de n’écrire l’objet qu’avec des majuscules.
  2. Faites attention à l’équilibre entre texte et images. Mettre trop d’images ou une seule grande image comme contenu de votre email risque de faire passer les messages en spam. Il est conseillé de bien étudier la structure du mail et la position qui sera occupée par vos images.
  3. Soignez votre code HTML: assurez-vous que les tags ont été bien fermés et que le code ne contient pas des caractères non-désirés. Il est d’ailleurs déconseillé de copier-coller du contenu directement d’autres applications, afin d’éviter d’ajouter des caractères superflus ou problématiques.
  4. Vérifiez les liens insérés dans votre newsletter. Si les liens de votre contenu renvoient vers un domaine qui a une mauvaise réputation les filtres anti-spam vont très probablement vous bloquer. Il est d’ailleurs déconseillé d’utiliser des liens courts dans votre campagne car ceux-ci risquent également de compromettre la délivrabilité en inbox.
  5. Evitez d’utiliser du JavaScript, du form code ou des vidéos dans le contenu de vos emails. Vous pouvez remplacer ces dernières par des GIFs animés.
  6. Ne cachez pas le lien de désinscription dans vos campagnes ! Si vos contacts ne peuvent pas se désinscrire ils signaleront votre email comme spam pour arrêter de recevoir vos newsletters et nuiront à la réputation de votre IP/expéditeur.
  7. Il est préférable de ne pas envoyer de pièces jointes dans vos campagnes mais d’insérer des liens vers le serveur qui héberge le contenu que vous souhaitez partager.

Vérifiez les données de vos zones DNS et signez avec votre nom de domaine (norme SPF)

Les FAIs vérifient que l’adresse email qui envoie des emails est autorisée à en envoyer au nom d’un domaine. Quand vous utilisez un prestataire d’emailing il est toujours conseillé d’effectuer l’authentification pour pouvoir envoyer des messages en utilisant votre nom de domaine. Ce processus consiste à ajouter une série d’informations (SPF, DKIM, Verify code) dans les DNS de votre nom de domaine pour authentifier les IP de votre prestataire d’emailing et confirmer qu’elles sont autorisées à envoyer en votre nom. Cette opération vous permettra d’associer les emails avec votre domaine, optimiser votre délivrabilité et gérer votre réputation.

Sans une délégation officielle de votre nom de domaine, les emails envoyés apparaissent comme suspects et risquent de tomber en spam.

Paramètres avancés sender

Il est très important de vérifier périodiquement votre zone DNS. Il arrive parfois que votre hébergeur supprime des informations que vous avez ajoutées pour autoriser votre prestataire d’emailing à envoyer des emails avec votre nom de domaine

Vous pouvez aussi utiliser des outils de vérification du champ SPF comme Kitterman ou MXtoolbox.

 

One thought on “Comment faire pour éviter que vos emails tombent en Spam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *