SendinBlue Blog

Choisissez une catégorie :

Quelle est l’empreinte carbone d’un email ?

L’empreinte carbone d’un email avec une pièce jointe de 1 Mo est de 9 grammes. Si on compte une entreprise de 100 personnes, dont le personnel envoie en moyenne 332 mails par jour ouvré, son empreinte carbone est de 13,6 tonnes par an – c’est plus que ce qu’un habitant consomme en une année, d’après une étude effectuée en 2011 par l’ADEME.

Pourquoi l’envoi d’un email a-t-il une empreinte carbone ?

L’empreinte carbone est la quantité de carbone émise par une activité donnée, en termes de consommation électrique et de matières premières.

Quand vous envoyez un email, des serveurs informatiques stockent le mail et assurent son envoi. Ces serveurs travaillent en permanence, et plus ils sont chargés, plus ils chauffent.

Les data centers sont des lieux où des centaines de serveurs sont allumés en même temps. Ils consomment énormément d’électricité, à la fois pour marcher et pour se refroidir.

L’empreinte carbone de 9 grammes dont nous parlons ici n’inclut même pas toute la pollution impliquée : par exemple, elle ne prend pas en compte la fabrication de votre ordinateur, l’électricité que vous consommez pour l’allumer, ou encore la consommation de votre box Internet !

Comment réduire votre empreinte carbone ?

N’envoyez que des emails nécessaires

Utilisez la segmentation et l’envoi intelligent d’emails pour n’envoyer que des emails vraiment utiles.

Quand on utilise des stratégies d’emailing pour le marketing, c’est souvent compliqué de se limiter pour respecter l’environnement. Heureusement, les progrès du marketing automation permettent de soigner à la fois l’environnement et l’engagement de vos destinataires.

Et si vous preniez 2 minutes pour tester SendinBlue ?
SendinBlue est une solution email / SMS complète.
Gestion de vos contacts, édition des emails, envoi des campagnes, scénarios automatisés, etc.
Gratuit jusqu'à 9000 emails / mois.

Tester SendinBlue

Vous pouvez par exemple utiliser la segmentation pour n’envoyer des emails qu’aux personnes concernées par vos nouveautés. Avec un bon ciblage, non seulement vous évitez de polluer pour rien, mais en plus vous augmentez l’engagement de vos lecteurs. Et vous êtes conforme au RGPD !

De la même façon, n’envoyez pas de rappels aux personnes qui ont déjà effectué l’action que vous ciblez : mettez en place des solutions de tracking pour vous arrêter net quand votre objectif est atteint.

En somme, il est toujours utile de se limiter au strict minimum d’emails. Ca leur donne plus d’impact, ça vous permet de respecter l’environnement et en plus, vous vous conformerez mieux au RGPD.

Allégez chaque email que vous envoyez

Allégez chaque email que vous envoyez en limitant les pièces jointes, les images et les signatures.

On l’a vu plus haut, l’empreinte carbone des emails varie selon la taille du message. Une pièce jointe lourde va polluer plus, parce qu’elle utilise plus de ressources. Evitez donc les pièces jointes inutiles : par exemple, quand vous répondez à des messages, pensez à enlever la pièce jointe.

De même, allégez votre signature le plus possible : avez-vous vraiment besoin de ce logo de votre entreprise et d’une bannière de pub ? Un lien texte devrait suffire, et économiser des précieux grammes de CO2 pour sauver la planète !

À 17 ans, Lexane crée le blog Réussir Mes Études, qui devient rapidement le blog personnel pour étudiants le plus lu de l’Internet francophone. Après son master en marketing, elle devient consultante en inbound marketing chez HubSpot, en Irlande. En octobre 2017, elle rejoint JobTeaser en tant que Content Marketing Manager. Dans son temps libre, elle aime les jeux vidéo et la contribution à Wikipédia.

Laisser une réponse

Essayez notre plan gratuit jusqu'à 300 emails par jour

Pas besoin de carte bancaire. Sans engagement.

Quelle est l’empreinte carbone d’un email ?

Temps de lecture : 2 min